Collections Collections
Collection Mouvements internationaux de capitaux et globalisation financière
2 avril 2016
0

Les crises financières à répétition et plus particulièrement la crise des subprimes de 2007, en plongeant le grand public dans la plus grande perplexité quant à la compréhension des mécanismes complexes de financement que les banques ont pu imaginer pour se prémunir des risques éclairent dans le même temps sur le degré d’interconnexion des marchés financiers et sur leur « capacité de nuisance » : la crise financière qui a débuté au cœur du système bancaire américain a impacté non seulement les banques des autres nations mais également le dynamisme de nombreuses économies. La grande mobilité internationale des capitaux que l’on observe depuis plus de vingt ans a ainsi à conduit à lier entre eux les cycles économiques des pays mais aussi à fragiliser certains processus de croissance. Cependant, il est impératif de noter qu’une grande partie de ces flux internationaux de capitaux permet aux agents économiques de financer des projets productifs créateurs de richesses. Si les flux internationaux de capitaux mettent en péril la stabilité des systèmes ils restent au cœur du financement des systèmes capitalistes.

L’objectif de cette collection – qui s’adresse au grand public – est de faciliter la compréhension des enjeux et des défis portant sur mouvements internationaux de capitaux et sur la globalisation financière dans un esprit multidisciplinaire et pédagogique.

Dalila Chenaf-Nicet est titulaire d’un doctorat de sciences économiques qui lui a été délivré par l’Université de Bordeaux pour ses travaux de thèse sur le thème de l’intégration économique européenne. Elle a, pour ses travaux, obtenu le prix de thèse « Finance ». Elle a été, en 1994, nommée Maître de Conférences à l’Université de Pau et des pays de l’Adour (France), puis à partir de 2002 à l’Université de Bordeaux 4 (France) où elle est rattachée comme chercheuse au LAREFI (Laboratoire d’Analyse et de Recherche et Économie et Finance Internationales). Elle enseigne dans cette université la macroéconomie. Ses travaux sont centrés sur les déterminants et les impacts des mouvements internationaux de capitaux (IDE et investissements de portefeuille). Les problèmes de stabilité et de croissance dans les pays émergents sont également au cœur de ses préoccupations.

Découvrez les différents ouvrages de la collection :

La fin du système monétaire actuel

Connexion

Fermer