Communication sociale et réinsertion socio-économique des ex-combattants de Côte d'Ivoire: stratégie pour une sortie de crise.

Sciences humaines - 284 pages - 155x235

ISBN : 9782342350364

Publié le : 26/07/2021


Le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion socio-économique des ex-combattants, tel que mis en œuvre en Côte d’Ivoire, stagne dans une véritable impasse.

En dépit, de la création de structures spécifiques et de coordination (Ministère, Programmes …) par les autorités ivoiriennes afin de juguler la question, le processus de DDR n’a toujours pas vu le bout du tunnel.

Au-delà des problèmes structurels et techniques, le processus de DDR est confronté également à un réel problème de dysfonctionnement au niveau de son dispositif de communication.

Dans le jeu des interactions qui existent entre les différents acteurs clés du processus de DDR, les ex-combattants sont confrontés à des problèmes de stigmatisation et de rejet de la part des communautés d’accueil, dans le cadre des projets de réinsertion socio-économique initiés par la structure de tutelle.

Cette préoccupation nous amène à poser comme postulat de base, que le succès de la réinsertion socio-économique des ex-combattants dépend pour l’essentiel, d’une sensibilisation de terrain appropriée, menée auprès des communautés d’accueil, afin de lutter contre la stigmatisation et le rejet des ex-combattants.

Pour ce faire, l’objectif de cette étude est de proposer la communication sociale en tant qu’approche de communication appropriée, en vue d’appréhender d’une part, les interactions entre les ex-combattants et les communautés d’accueil. D’autre part, il s’agit d’appréhender le flux des échanges de communication entre tous les autres acteurs clés du processus de réinsertion socio-économique des ex-combattants.

C’est dans cette perspective, que les approches épistémologiques ainsi que la démarche méthodologique utilisées tout le long de cette étude, ont permis d’élucider la question des interactions entre les différents acteurs clés du processus de réinsertion socio-économique des ex-combattants. Dès lors, l’on est parvenu à déduire que, s’il est reconnu que le processus de DDR est axé sur l’ex-combattant, toutefois, son retour à la vie civile, dépend plus, de la communauté d’accueil qui doit être préparée à le recevoir. Cependant, pour y parvenir, il convient de recourir à la communication sociale en vue d’agir sur les interrelations.


Version papier : 35,00 €

Meilleures ventes

Connexion

Fermer