Géopolitique passée et présente de l'Ukraine

Le poids de la géohistoire sur l'Ukraine. Volume 1

- - 416 pages - 170x240

ISBN : 9782753905634


Cet ouvrage constitue un aperçu significatif de l'histoire de l'espace correspondant à l'Ukraine actuelle sur le temps long, dans la perspective de donner des clés d'explication de la crise/ guerre actuelle qui l'affecte. Son auteur, loin de sacrifier à la mode/ religion économique actuelle, met l'accent sur les points clés historiques et culturels qui ont façonné un peuple ukrainien multiple dans ses aspirations, et qui expliquent les lignes de faille qui le divisent. Car, contrairement aux incessantes allégations occidentales, les événements contemporains relèvent d'abord de la géopolitique interne. Mais, évidemment, comme souvent, les interférences des pays voisins transforment l'affaire en un sujet de géopolitique externe, sans que doive être privilégié subjectivement le rôle de telle ou telle puissance. Toutes celles concernées ont agi et continuent d'agir pour, finalement, directement ou indirectement contrôler ce pays. Autant dire combien est indispensable ici une analyse historique nuancée qui permette de comprendre les points de vue de toutes les parties en présence. S'efforçant le plus possible à l'impartialité, elle entreprend de décrire des réalités complexes tout en « décapant » toutes les mythologies/ imaginaires, russe, mais aussi nationaliste ukrainienne, étasunienne et européenne -celle-ci autant collective que façonnée par les pays de l'UE les plus engagés (Lituanie, Pologne, Suède notamment) qui contribuent à brouiller le regard ; et en rejetant délibérément les théories susurrées en permanence quant à une opposition entre ce qui serait le bien et le mal.
Version papier : 56,00 €
Version numérique au format PDF : 16,99 €

L'AUTEUR



François Grumel Jacquignon est docteur en Histoire contemporaine des relations internationales de l'Université de Paris IV Sorbonne ; titulaire du DEA « Sécurité internationale et Défense de la France » des Facultés de Droit des Universités de Lyon III et Grenoble II. Officier de Marine de réserve, il fut auditeur à l'Ecole supérieure de Guerre navale et à l'Institut des Hautes études de la Défense nationale. Spécialiste des questions géopolitiques et géostratégiques, son domaine de prédilection, dès sa thèse thèse relative à « La Yougoslavie dans la stratégie française de l'entre-deux-guerres », est le monde slave, si proche de nous, mais si ignoré (malgré l'appartenance à l'UE à ce jour de la Pologne, de la Tchéquie, de la Slovaquie, de la Slovénie, de la Croatie et de la Bulgarie). Depuis la révolution dite « orange » de l'hiver 2004-2005, il s'est consacré surtout à l'Ukraine, complétant ses recherches intellectuelles par des voyages dans les différentes régions du pays. Voyages effectués seul, en immersion totale, généralement l'hiver et n'utilisant que des moyens de déplacement lents (bus, bateau, train) pour mieux sentir le pouls des populations, notamment en périodes de crises. Il fut entre autres présent en 2004-2005 à Kiev et L'viv, en Crimée lors de l'arrivée des Russes en mars 2014, dans les deux oblasti sécessionnistes de Donets'k et Luhans'k en février 2017, sans compter un séjour en Transnistrie en décembre 2012, une république autoproclamée sise entre l'Ukraine et la Moldavie. La masse des informations recueillies sur le terrain au cours de parcours ferroviaires dépassant en moyenne les 15 heures ou dans les villes qu'il arpente à pied pendant des journées entières lui permet, dans une sorte de mouvement dialectique, de compléter, voire corriger ce qui , de loin, lui était apparu, à tort, évident. Ces périples annuels réguliers effectués durant plusieurs semaines sont évidemment fort différents et des déplacements touristiques et des échanges universitaires officiels souvent trompeurs, mais ils constituent la matrice de souvenirs souvent émouvants, étayant un désir permanent de les renouveler.

Meilleures ventes

Connexion

Fermer