L'Erreur de Mircea Eliade

Une autre histoire des religions est possible

Art de la table - 190 pages - 155x235

ISBN : 9782342363647

Publié le : 05/05/2022


« Ce livre se donne [...] pour défi de traduire en des termes relationnels les grands sujets de prédilection d’Eliade. Le motif du liage et du déliement. Le sacré et son ambivalence. Le symbolisme du centre. La non-homogénéité de l’espace. Le retour au temps des origines. Le retour périodique au Chaos. La mort-renaissance. L’initiation. Le sacrifice. La coïncidence des contraires. »

Dans cette étude riche, passionnante, finement menée, Albert Assaraf, docteur en histoire des mentalités antiques et étho-sociologue, met l’accent sur une erreur lourde de conséquences du grand historien des religions Mircea Eliade (1907-1986). En dépit de l’impressionnante richesse de ses sources documentaires, Eliade vide les faits religieux de leur dimension relationnelle. Son système explicatif, dominé par les théories de l’être et des archétypes, est sans fenêtre sur autrui, sans interactions interpersonnelles.

Afin de donner un nouveau souffle à une discipline aujourd’hui cruciale, Albert Assaraf propose d’insérer l’histoire des religions dans un ensemble plus vaste : l’histoire du lien inhérent au vivant et à son développement.


Version papier : 17,50 €
Version numérique au format PDF : 7,99 €

L'AUTEUR



Né au Maroc (Rabat), Albert Assaraf dédie dans un premier temps ses travaux à la gnose du IIe siècle (voir L’Hérétique, Paris, Balland, 1991). Depuis « Quand dire, c’est lier » (Nouveaux Actes sémiotiques, Université de Limoges, 1993), il entreprend la théorisation des forces relationnelles ainsi que la manière dont elles affectent en permanence le langage, les émotions, les croyances et les comportements religieux comme laïques.

Meilleures ventes

Connexion

Fermer