Les rapports interethniques dans les luttes au pouvoir en Afrique centrale : le cas du Congo-Brazzaville de 1992-2016

- 120 pages - 140x200

ISBN : 9782342145526

Publié le : 07/10/2021


Depuis l’accès à son indépendance et suite aux élections démocratiques de 1992, le Congo-Brazzaville connaît une vie politique perturbée. Le clivage identitaire et les tensions ethniques ne cessent de s’exprimer clairement au sein de la société congolaise et de la classe politique.
Malgré les tentatives visant à s’en accommoder, l’antinomie entre le slogan appelant au respect des valeurs démocratiques : égalité entre citoyens, unité territoriale, alternance politique… défendues par les partis et les dirigeants politiques, et l’explosion des confrontations et des guerres civiles à connotation ethnique, entravent de plus en plus le processus de la démocratie libérale et de l’unité nationale au Congo-Brazzaville.
Les rapports tendus et conflictuels, entre les groupes ethniques, générant ainsi des représentations réfractaires à l’intérêt supérieur de la Nation paraissent instrumentalisés.  L’identité redevient un enjeu politique de premier plan que nombre d’entrepreneurs politiques (africains et congolais de Brazzaville en particulier) exploitent, au risque d’ouvrir des boîtes de Pandore difficiles à refermer. [1]
En quoi l’instrumentalisation des rapports interethniques serait-elle un facteur déterminant d’obstruction au processus de la démocratie libérale et de l’unité nationale au Congo-Brazzaville ?
L’objectif général visé par ce livre est d’analyser les pratiques d’instrumentalisation des ethnies et leur impact dans le processus de l’implantation de la démocratie libérale et/ou consensuelle et de l’unité nationale au Congo-Brazzaville.

[1] Guy Rossatanga-Rignault, « Identités et démocratie en Afrique. Entre hypocrisie et faits têtus », Afrique contemporaine, vol 2, n°242, 2012, 60. URL: https://www.cairn.inforevue-afrique-contemporaine-2012-2-page-59.html


Version papier : 18,00 €
Version numérique au format PDF : 9,00 €

L'AUTEUR



Prêtre de l’Archidiocèse de Brazzaville (en République du Congo), l’Abbé Brice Séverin BANZOUZI a obtenu son Graduat en Philosophie et en Théologie en 2002 et 2006 au Grand Séminaire Saint-Robert BELLARMIN de Mayidi (RDC). Il a été Secrétaire à l’école des Sciences Religieuses de l’Archidiocèse de Brazzaville
 (2006-2007), Secrétaire de la Commission Diocésaine de la Pastorale d’Ensemble (2007-2010), Aumônier Diocésain de la Confrérie Cardinal Emile Biayenda 
(2009-2013), Secrétaire Chancelier de l’Archidiocèse de Brazzaville (2010-2013). Il obtient en 2017 une Maîtrise en Théologie Dogmatique et fondamentale à l’Institut Catholique de Paris (ICP), et une Maîtrise en Politiques Publiques et Internationales en 2019 à l’université de Sherbrooke (Québec) au Canada.

Meilleures ventes

Connexion

Fermer