Vers une «vie sans fin»? L’«éternité» de l’homme en perspective

Philosophie / Sociologie - 260 pages - 140x200

ISBN : 9782342353150

Publié le : 04/04/2022


« Toute vie est à l’articulation – à l’article – de la mort », note Edgar Morin. L’articulation de la vie et de la mort est une donnée essentielle pour l’homme, « être pour la mort », selon Heidegger. Le « pouvoir dissolvant » de cette mort subie comme destin amène l’humanité résignée à transférer son désir d’immortalité dans un au-delà paradisiaque peut-être imaginaire.

Pourtant, la dynamique d’évolution qui anime le sujet humain et l’humanité entière dans l’histoire vise bien l’illimitation, et la lutte acharnée contre le « vieillir » et le « mourir », un « mourir » qui est le scandale suprême avec la dissolution de l’être, est assise sur cette aspiration à l’éternité, qui constitue la texture ontologique de cet être. Désormais les avancées technoscientifiques inscrivent à l’ordre du jour une véritable révolution : le « devoir mourir », attentatoire au « vouloir vivre », se transmue en une « mort programmée de la mort », pour une « vie sans fin dès ici-bas ».

Le transhumanisme et le posthumanisme instaurant alors le règne des « êtres indestructibles », de quelle éternité va donc jouir ce nouvel être « désormais éternel » ? Que fera-t-il de cette éternité dans un immobilisme découlant de sa compacité ontologique ? Quelle vision de l’histoire et de la temporalité y aura-t-il désormais ? En un mot quel humanisme véritable, authentique, peut donc être ce nouvel « humanisme du techno-divin » ?


Version papier : 24,00 €
Version numérique au format PDF : 11,99 €

L'AUTEUR



Ont contribué à la production de l’ouvrage :

 

– Pius ONDOUA, Professeur émérite des Universités, Philosophe, ancien membre du Gouvernement et du Sénat, auteur de nombreux ouvrages ;

 – Lydie Christiane AZAB à BOTO, docteur/Ph D en Ethique et Philosophie politique, Assistante au Département de Philosophie de l’Université de YAOUNDE I ;

Meilleures ventes

Connexion

Fermer