Actualité Actualité
La Parole aux auteurs – Arslane Klioua
24 juillet 2016
1

Aujourd’hui nous avons le plaisir de partager avec vous une interview, non sans humour, de Arslane Klioua, auteur de la thèse en deux volumes La Révolution fait le monde – XXe siècle et Le Monde défait la révolution – XXe siècle.

  • ● Le principal trait de mon caractère ?

L’absoluité fougueuse et / ou la fougue absolue.

  • ● La qualité que je préfère chez un homme / une femme ?

L’honnêteté intellectuelle portée au firmament incandescent d’une bonne foi sans bornes ni ombrelle.

  • ● Mon mot préféré ?

Fureur.

  • ● Un mot que je déteste ?

La réalité cachée derrière le mot bienpensant (ledit mot sans guillemets ; prévalence du sens et de son essence).

  • ● Ma drogue favorite ?

L’eau, l’air, la mer.

  • ● Ce que j’apprécie le plus chez mes amis ?

Probablement d’être enclins à pouvoir encore supporter l’insupportable quand tout confine à l’insupportable.

  • ● Mon juron, gros mot ou blasphème favori ?

Misérable putréfaction ambulante prunelle des yeux de sa mère omnisciente.

  • ● L’homme ou la femme que je choisirai(s) pour illustrer un nouveau billet de banque ?

Un ou une prostitué(e) du souterrain pornographique promu symbole d’une réussite et d’une notoriété propulsées la tête à l’envers, à l’endroit du canal à étrons orgueilleusement offert au-devant et sur le devant d’une scène emplie d’envieux badauds inexplicablement agglutinés et esbaudis par tant d’envie si péniblement en vie.

  • ● Le métier que je n’aurai(s) pas aimé faire ?

Ecrivain, tant son cri « Hé ! » vain.

  • ● La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel j’aimerai(s) être réincarné ?

J’ai tout le temps de mon long processus de désincarnation entamée pour y réfléchir et finir par arrêter mon choix.

 
  • ● Mon principal défaut ?

L’ensemble de mes qualités.

  • ● Ce que je voudrais être ?

Le néant le plus absolu au fin fond duquel gisait l’espérance de lumière muée étincelle.

  • ● Mes auteurs favoris ?

Énumérer équivaudrait assurément à verser dans l’iniquité.

  • ● Mes héros favoris dans la fiction ?

D’aucuns nous martèlent que la vie est un songe ; ils (eux ou mes héros) pullulent humblement avant de s’éteindre tout aussi discrètement.

  • ● Mes héroïnes favorites dans la fiction ?

Elles n’échappent pas à cette même règle du dérèglement de la règle.

  • ● Mes héros dans la vie réelle ?

Ils sont morts ; mourir doit assurément être héroïque.

  • ● Ce que je déteste par-dessus tout ?

La mauvaise foi. La malhonnêteté protéiforme portée au firmament évanescent du mensonge le plus éhonté, obstinément déployé à partir et sous couvert de la toute-puissance de la croyance illusoire en son impunité envolée tôt ou tard.

  • ● Mon état d’esprit actuel ?

La clarté.

  • ● Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence ?

Humain trop humain. L’ignorance, au stade de son innocence et d’une enfance encore rétive à toute tendance instinctive à la violence, convoque sans doute l’indulgence comme une évidence.

  • ● Ma devise ?

On m’a longtemps vanté les mérites du dollar, de la livre sterling, de l’écu, de l’euro, jadis du franc, je crois que j’m’en vais aujourd’hui plutôt miser sur le taka du Bangladesh. …A moins que les heures nationale et internationale ne m’inclinent à me répéter et à scander « Dis leur fureur et dis-leur fureur ! »…aussi bien que son inverse complémentaire…« Dis-leur fureur et dis leur fureur ! »

Afin de vous fournir la double thèse d’Arslane Klioua, suivez ces deux liens : La Révolution fait le monde  –  Le Monde défait la Révolution

Laisser un commentaire

1 comment

  1. Bernard DJOUMESSI TONGMO

    Arslane Klioua a écrit un excellent livre. Seul le titre le montre déjà! Je crois que j’aurais bien l’occasion de le commander et de le lire AFIN DE PROCÉDER A UNE CRITIQUE PLUS OBJECTIVE.

Connexion

Fermer