rituel Actualité Actualité
Astuce pro – L’Insertion des images
6 décembre 2016
0

Les images peuvent être une partie importante de certaines thèses. Voici quelques conseils pratiques qui vous permettront vos images d’avoir une bonne lisibilité et de bien

« Insérer vos images »

Les documents photographiques doivent être nettement contrastés. Bien que les photographies à faible contraste (pas de nuances variant du blanc au noir) puissent être reproduites de façon satisfaisante sur microfiche, le tirage papier sera difficilement lisible. Les photographies en couleur doivent être de bonne qualité. Si elles ne sont pas prises par un appareil photographique numérique, elles doivent être numérisées. Quand cela n’a pas d’incidence sur la cohérence de la lecture, placer plutôt les photographies et les cartes en annexe. Si elles restent dans le corps, faire une table des illustrations du texte.

En ce qui concerne les formats, privilégier les GIF, JPEG ou PNG. Le format JPEG convient mieux aux images photographiques alors que les formats GIF et PNG correspondent mieux aux graphiques et dessins. Ces trois formats peuvent être lus par la majorité des logiciels de traitement de texte et de traitement d’images, et sont donc à privilégier.

Pour les image vectorielles (.eps, .ps, .pdf), leur inclusion dans un logiciel de traitement de texte est un peu plus complexe. Seul l’aperçu de l’image est habituellement rendu par le traitement de texte (et paraît ainsi dégradé lors de la visualisation) ; l’impression du document (incluant la conversion finale en PDF) donne cependant une image de bonne résolution. Les formats vectoriels de Microsoft (.wmf et .emf) fonctionnent mieux avec MS Word. Dans certains cas cependant vous préférerez transformer d’abord votre image vectorielle en image tramée avant de l’inclure dans le traitement de texte.

 

Vous pouvez également nous transmettre votre propre astuce par mail à marketing@connaissances-savoirs.com ou sur Facebook

Découvrez toutes nos astuces :

Cliquez ici

 

Connexion

Fermer