Actualité Actualité
Astuces de pro – La Relecture
17 décembre 2018
0

Ça y est, vous avez enfin fini de rédiger, le « point final de la phrase finale » a finalement été ajouté, et un sentiment de satisfaction vous emplit, et comme nous vous comprenons ! Cependant, peut-être vaudrait-il mieux attendre encore quelques instants avant d’envoyer votre manuscrit ? Notre astuce de pro est la suivante :

« Relisez-vous méticuleusement. »

En effet, après avoir rédigé, seul, un texte de 250 pages, il se peut qu’il reste quelques coquilles, quelques fautes de frappe, d’orthographe, de grammaire ou de conjugaison, autant d’éléments qui risquent de faire mauvais effet… Relisez donc votre ouvrage ! Stephen King vous conseillerait également lors de cette phase de supprimer tout ce qui paraît superflu, d’aller à l’essentiel. Une deuxième lecture vous permettra d’éliminer les erreurs récalcitrantes. Lire à voix haute son texte aide également à tester la fluidité de vos phrases, le naturel avec lequel on peut les prononcer. Par ailleurs, n’hésitez pas à prendre un peu de temps entre chaque lecture, la prise de distance permet d’avoir un avis plus fin sur votre écriture. Lire sur papier plutôt que sur ordinateur peut également aider, donc si vous en avez l’opportunité, imprimez votre texte.

N’hésitez pas à faire relire votre texte : après avoir passé des heures dessus, il est parfois difficile de repérer les erreurs qui s’y seront glissées : notre cerveau les corrigeant automatiquement à la lecture ! À l’inverse, un œil extérieur sera plus aiguisé, et pourra repérer les fautes de frappes, les mots oubliés, car son cerveau ne fera pas ces raccourcis.

Aussi, essayez de lire votre manuscrit avec l’esprit d’un lecteur : « est-ce que j’ai envie de connaître la suite ? », « Est-ce que j’achèterai un tel livre ? », « Mon argumentation est-elle cohérente ? ». Lire votre propre texte comme si vous veniez de le découvrir peut s’avérer être un exercice complexe. N’hésitez pas à demander, en plus, de l’aide à vos proches : un ou plusieurs « lecteurs-tests » vous en apprendront sûrement beaucoup ! Mais ne multipliez pas non plus le nombre de lecture par une personne extérieure ! Avec trop d’avis, vous ne sauriez plus où donner de la tête !

Avant d’envoyer votre manuscrit à un éditeur, pensez également à la présentation : concrètement, il faut que le manuscrit soit facile à lire, évitez donc les polices originales, certes jolies mais difficile à déchiffrer. Il faut que la taille de votre police soit suffisamment grande, Un interligne suffisamment large, avec des pages numérotées sera apprécié des lecteurs.

Vous pouvez également nous transmettre votre propre astuce par mail à marketing@connaissances-savoirs.com ou sur Facebook

Découvrez toutes nos astuces :

Cliquez ici

Connexion

Fermer