Fatalité et histoire dans "Les Soleils des indépendances" d'Ahmadou Kourouma

Radioscopie littéraire d'un texte phare du roman africain

Recherches - 80 pages - 140x200

ISBN : 9782753904101


L'année 2000 a vu la célébration joyeuse et multicolore du cinquantenaire de l'obtention des indépendances dans la plupart des pays africains ayant appartenu à l'ancienne AOF (Afrique Occidentale Française). Partout sur le continent, la fierté d'être sorti de la colonisation fut célébrée. Cependant, un questionnement a eu lieu sur la gestion de cinquante années d'indépendance africaine. En effet, le son mélodieux des instruments de musique pouvait difficilement cacher la symphonie macabre des cris des prisonniers politiques détenus par des pouvoirs dictatoriaux, qui s'étaient installés sur les décombres de l'empire colonial. De tous les romanciers africains contemporains, Ahmadou Kourouma fut certainement celui qui réussit le mieux à montrer les limites et les crimes du nouveau pouvoir dans un roman jusqu'à présent inégalé : « les soleils des indépendances ». À travers l'étude du phénomène historique tel que narré dans ce roman, et de ce qu'il conviendrait de qualifier de fatalité, le présent ouvrage entend apporter la preuve que les conditions de l'échec relatif des pays africains étaient déjà réunies au moment où fut proclamée l'indépendance : il s'agit d'une classe intellectuelle insuffisamment préparée au pouvoir politique, l'inexpérience des conditions de gestion d'un État moderne et fort, le micro-nationalisme volontairement suscité par l'ancienne puissance coloniale, et les querelles de personnes et de préséances. Fama, prince sans couronne, apparaît ainsi comme le symbole d'une Afrique, dont le sort a été définitivement changé par le fait colonial.
Version papier : 8,50 €
Version numérique au format PDF : 2,99 €

L'AUTEUR



Bachir Tamsir Niane est enseignant-chercheur à la Faculté des Lettres et des Sciences du Langage de l'Université Général Lansana Conté de Sonfonia. Il y donne depuis 2013, le cours intitulé « Le roman africain des indépendances ». En dehors de ses obligations académiques, il est aussi écrivain et a publié en 2011 son premier roman intitulé « Little Jamaica » à Paris aux éditions le Manuscrit. Il vient au cours de ce mois de novembre 2016, de publier un second roman, cette fois aux éditions Edilivre à Paris. Ce roman a pour titre « L'Enfant de Gondar ». Bachir Tamsir Niane est membre de l'Association Guinéenne des Professeurs de Français, dont il est le conseiller du président. Il est également membre de l'Association des Écrivains de Guinée et de l'Association des Écrivains du Sénégal.

Meilleures ventes

Connexion

Fermer