L’islam concordiste : Un islam réformé qui n’est ni oriental ni occidental

Essai - 62 pages -

ISBN : 9782342351569

Publié le : 21/04/2021


Si l’islam est une religion abrahamique, qui est la continuité du christianisme, du judaïsme et du mandéisme ; le concordisme est une doctrine religieuse islamique, qui est la continuité réformée de l’islam ibadite selon une réforme théologique de retour aux sources puritaines de l’islam authentique avant l’apparition de sunnisme et de chiisme, qui sont deux perversions hérétiques de l’islam authentique. Or le mot « islam » est la translittération de l’arabe, islam, mais ne signifiant pas : « la soumission ou la sujétion aux ordres de Dieu ». Mais il s’agit d’un nom d’action, qui désigne l’acte de réaliser la paix, et qui ne désigne pas l’acte de se soumettre, or le mot islam est plutôt dérivé d’un radical sémitique, s.l.m, à l’origine d’une classe de mots signifiant la concorde, la complétude, l’intégrité et la paix.


Version papier : 13,00 €
Version numérique au format PDF : 6,50 €

L'AUTEUR



L’auteur s’appelle Mohamed Ben Abdallah Ben Béchir Brahim dit Mohamed Brahim et il est né le deux décembre 1951 à Zorda en Tunisie, il est un citoyen tunisien et il est un ingénieur agricole à la retraite. Il est le créateur et le fondateur de l’islam concordiste qui est une religion islamique réformée et il n’est donc pas ni un prophète ni un apôtre ni un messager de Dieu ni un intermédiaire entre Dieu et les humains ni même un membre du clergé religieux concordiste. Il se considère comme un réformateur religieux musulman à l’exemple des réformateurs protestants Martin Luther, Martin Bucer et Jean Calvin mais il n’est pas non plus l’instructeur de l’islam concordiste, mais il en est seulement le fondateur. Or il se présente comme étant un simple musulman concordiste qui n’est ni musulman sunnite ni musulman chiite ni musulman ibadite ni musulman ahmadite ni musulman soufi mais se considère comme musulman concordiste tout court.

Meilleures ventes

Connexion

Fermer