Actualité Actualité
La Parole aux auteurs – Mathieu Aref
23 octobre 2016
0

Aujourd’hui, l’équipe de Connaissances et Savoirs vous propose une interview de Mathieu Aref, auteur de l’ouvrage Les Pélasges : Précurseurs de la civilisation greco-romaine, meilleure vente du mois d’octobre.

  • ● Avez-vous toujours eu envie d’écrire ce type d’ouvrage ?

C’est avec le temps et en compulsant de nombreux ouvrages historiques, archéologiques, mythologiques et linguistiques que j’ai pris conscience de l’importance du rôle joué par les Pélasges dans la constitution de nos deux plus célèbres civilisations : la grecque et la romaine. C’est cela qui m’a donné envie d’aller le plus loin possible dans mes études et recherches avec comme seul objectif de publier un jour le résultat de cet énorme travail qui a duré presque cinquante ans.

  • ● D’où vous est venue l’envie d’écrire sur ce sujet ?

Déjà lors de mon adolescence mon père m’avait souvent parlé des Pélasges qu’il considérait comme les prédécesseurs des Grecs et les premiers ancêtres des Albanais. Mais à cet âge j’avais d’autres chats à fouetter. C’est beaucoup plus tard que m’est venue l’idée d’effectuer des études et recherches à ce sujet. C’est donc au cours de mes nombreuses études approfondies que l’idée d’écrire un livre s’est consolidée et a fini par se réaliser.

  • ● Quelles sont vos inspirations ?

Mon inspiration principale s’est produite en 1961 quand j’ai lu le premier livre du chercheur français Zacharie Mayani : « Les Étrusques commencent à parler » (Arthaud, Paris 1961). Ce fut avec beaucoup d’intérêt et d’enthousiasme que j’ai découvert que les Étrusques, grand peuple proche des fameux Pélasges, furent à l’origine de la civilisation romaine et que leur langue fut proche de l’albanais actuel. Mais mon enthousiasme atteint son paroxysme après la parution du second livre de Mayani : « Fin du mystère étrusque, les origines, la langue et la vie des Étrusques selon leurs textes déchiffrés entre 1963 et 1968 » (Maloine, Paris 1970). À partir de là mes études et recherches redoublèrent d’intensité.

  • ● Comment avez-vous déterminé les thèmes de votre ouvrage, son titre ?

C’est en 1995, lors d’un licenciement économique qui me mit en préretraite que j’ai commencé la rédaction de mes deux livres publiés en autoédition :

1)       ALBANIE (Histoire et langue) ou l’incroyable odyssée d’un peuple préhellénique – Collection Mnémosyne / Paris 2003.

2)      GRÈCE (Mycéniens = Pélasges) ou la solution d’une énigme – Collection Mnémosyne / Paris 2004.

La parution de mes deux livres a été un tremplin d’accélération pour la suite des évènements. Dans le droit fil de mes études et recherches j’ai pu trouver facilement le titre du livre que vous avez publié : « Les Pélasges, précurseurs de la civilisation gréco-romaine ».

  • ● Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ce livre ?

Comme je n’ai pas voulu que mes deux livres précédents croupissent sous la poussière des bibliothèques j’ai décidé de soumettre en 2012 une thèse à la Sorbonne/Paris IV sous le titre : « Recherches sur les Pélasges à l’origine de la civilisation grecque ». C’est cette thèse qui fait l’objet de la parution de mon livre auprès des Éditions « Connaissances &Savoirs ».

  • ● À quoi attribuez-vous votre succès ?

Bien qu’il s’agisse d’un sujet ardu et d’un ouvrage iconoclaste ce thème sur l’origine de notre civilisation européenne, intéresse à la fois les spécialistes, les scientifiques, les historiens, les connaisseurs, les curieux, ceux qui sont férus d’histoire et ceux qui sont avides de connaissances et de savoirs.

  • ● Comment êtes-vous parvenu à vous faire connaître ?

Je pense qu’au-delà de l’intérêt suscité auprès d’un public averti, mes deux livres déjà publiés ont certes eu une certaine influence dans le succès de mon livre paru cette année 04/2016 chez « Connaissances & Savoirs ». En outre je connais beaucoup de monde et mes deux livres (traduits en albanais) ont eu un retentissement éclatant en Albanie et les pays albanophones. Enfin la pub de mes livres faite sur Internet a probablement contribué à cet engouement.

  • ● Quel type de lectorat avez-vous visé ?

Mon livre s’adresse à tous ceux qui sont à la recherche de la vérité historique des origines de notre civilisation occidentale : protohistoire, préhistoire, histoire, vestiges archéologiques, mythologie, culture, langue, etc. Il s’agit donc d’un très large public qui va du savant au lecteur lambda imbu de connaitre et de savoir.

  • ● Quel conseil donnez-vous à ceux qui souhaitent publier ?

Il ne faut jamais baisser les bras, écouter son for intérieur, son intuition et avoir la hargne de vaincre. Pour réussir il faut aussi aller jusqu’à épuiser toutes ses cartouches, évaluer les risques et être habité par un optimisme raisonné.

  • ● Un dernier conseil pour ceux qui le sont déjà ?

Continuer à espérer, rester lucide et entretenir toujours cette flamme d’aller toujours de l’avant sans jamais fléchir.

  • ● À quand votre prochain ouvrage ?

Je ne sais pas encore. Mais je pense à publier un jour des essais qui dorment dans mes tiroirs ainsi qu’un recueil de plus de deux cents poèmes classiques.

Afin de vous procurer son ouvrage, cliquez ici !

Connexion

Fermer