Seule la réciprocité

Recherches - 416 pages - 145x210

ISBN : 9782753902565


Au Vietnam, de nombreux transferts s'exécutent hors du marché et des circuits étatiques officiels. Ces prestations sont portées avant tout par des relations personnelles. Lors d'événements importants, comme les naissances, les mariages et les funérailles, à la suite d'un problème de santé, lors d'une cérémonie pour les ancêtres, pendant les travaux agricoles ou pour l'inauguration d'une nouvelle maison, les occasions de donner, de recevoir et de rendre sont nombreuses. Comment cette circulation de biens et de services non marchands fonctionne-t-elle et se manifeste-t-elle dans un village du delta du fleuve Rouge? Quel sens les villageois lui donnent-ils? Comment les relations personnelles sont-elles impliquées dans ces transferts? Quels sont le rôle et la place de ces prestations dans la socialité villageoise? À travers ces pistes de réflexion, cet ouvrage s'attache ainsi à comprendre comment la circulation non marchande participe à organiser et à signifier une manière particulière d'être et de vivre ensemble.
Procédant à une observation minutieuse et à une classification systématique des prestations qu'il a observées dans un village, l'auteur mène une recherche ethnologique approfondie, où l'étude du système de dons, des rapports de dette, des relations "tình cảm" (affectives) et du "giao lưu" (rencontre-échange) permet de cerner quelques facettes de la socialité vietnamienne jusqu'ici peu évoquées. C'est ainsi qu'apparaissent, à côté des lois de l'État et du marché, des formes de régulation sociale qui émergent des interactions et où prime la logique de l'improvisation réglée. Avec "Seule la réciprocité", Emmanuel Pannier apporte une contribution importante à l'anthropologie économique et à l'étude des sociétés rurales d'Asie du Sud-Est.
Version papier : 23,95 €
Version numérique au format PDF : 7,49 €

L'AUTEUR



Emmanuel Pannier est docteur en anthropologie. Initié à l'ethnologie à Paris 7, il a été chercheur contractuel au CNRS (Centre Norbert Elias) avant d'effectuer un post-doctorat à l'École française d'Extrême-Orient à Hanoi. Installé au Vietnam depuis 2005, il mène des recherches auprès des populations rurales du delta du fleuve Rouge et auprès des groupes ethniques du Nord. Ses travaux se concentrent sur la circulation non marchande, les formes de socialité, les rapports États-populations locales et le changement social.

Meilleures ventes

Connexion

Fermer